Victoria1Victoria Shereshevskaya

Née à Moscou, c'est au son et à l'image d'une vidéo de la Cenerentola de Rossini, qu'elle apprend intégralement par cœur du haut de ses six ans, que Victoria découvre l'opéra et a depuis une passion indéfectible pour le chant lyrique. Après des études professionnelles de piano, formée par sa mère, Rena Shereshevskaya, puis au CNSMD de Lyon ainsi que l'obtention des plus hauts diplômes pédagogiques d'état, que Victoria mène une carrière de pianiste, en solo, musique de chambre, avec orchestre, en compagnie de musiciens tels que Henri Demarquette, Alexandra Soumm, Marco Rizzi... dirigée par Youri Bashmet, Christophe Poiget... Durant ce temps, le chant ne la quitte jamais et elle sait au fond d'elle que c'est le chant qui est sa véritable vocation. Une rencontre déterminante avec le grand baryton russe Vladimir Chernov et son épouse, le professeur Olga Toporkova, qui croient immédiatement au potentiel de sa voix et à la beauté de son timbre, lui confirme son choix. En 2018, interprètera le rôle de Lola dans la Cvalleria Rusticana au Teatro di Salerno en Italie sous la direction deDaniel Oren. En 2017, elle a chanté le Requiem de Verdi à l'Eglise de la Madeleine (Paris) et la Messe du Couronnement de Mozart à l'Eglise Saint Sulpice (Paris). Passionnée par la complicité du travail de musique de chambre avec une attirance particulière pour le récital, la mélodie et le mélange des genres, la jeune mezzo-soprano forme un trio pour voix, harpe et violoncelle « Les cordes sensibles » avec la participation d'une récitante, trio qui se produit plusieurs fois en concert en France. Victoria est l'invitée de divers festivals tels que "Pianofolies" au Touquet, « Philharmonia Riomantica », Aveyron, notamment dans le Stabat Mater de Pergolèse, au Festival de « Porrentruy », Suisse, à la Maison et Musée de Tchaikovski, Moscou, à l'Hôtel de la Marine, Paris, Villa Abamelek, Rome... elle interprète un large répertoire de mélodies et d'airs d'opéra, accompagnée par Alissa Zoubritski, Simon Adda-Reyss, Rena Shereshevskaya, Eric Artz, Rémi Geniet. Elle a chanté plusieurs rôles de mezzo dans la production de « L’enfant et les Sortilèges » de Ravel avec la compagnie UCLA Opéra au Shoënberg Hall de Los Angeles. Elle y restera plus de quatre mois et donnera d’autres récitals.  Victoria a suivi les classes de maîtres de la soprano Ileana Cotrubas, des metteurs en scène Tito Capobianco et Paolo Baiocco et de la coach Joan Dorneman a New-York.. Elle reçoit également régulièrement les conseils du chef d'orchestre Roberto Benzi. En 2015, elle est invitée pour l'enregistrement d'un double CD dédié à la musique du compositeur franco-russe Youli Galpérine où elle enregistre son cycle pour mezzo sur des poèmes de M.Lermontov. La chanteuse aime le travail avec les compositeurs contemporains, elle chante notamment les mélodies d'Eric Tanguy, Guillaume Connesson, Ichiro Nodaira... En 2017, elle est dédicataire d'un cycle de mélodies de Luc le Provost et d'une pièce pour voix et quintette « Lighting awakes » d'Estreilla Besson, dont la création aura lieu en 2018. Passionnée par tout le travail qui à trait au corps, Victoria se forme sur le mouvement avec la scénographe et posturologue belge Anne Englebert et suit une formation de Yoga et Qi Gong avec Davina Delor. En 2018, elle enregistrera son premier disc solo notamment autour des mélodies de compositeurs français peu joués tels que Cécile Chaminade, E.Chabier, ainsi que E.Chausson et d'autres. En juin 2017, elle est admise dans la classe opéra "Les Maîtres Sonneurs" de Toulouse.

Les musiciens du concert "Opéra Russe"